Espaces Verts

Espaces Verts

by Ellery Lea

Abstract:

This research project examines the importance of green spaces in urban environments by exploring the historical and present day significance of parks and gardens throughout Paris. It first addresses the historical impact of green spaces during the 1800s for sanitation and environmental reasons. Next, it focuses on the positive influence of green spaces on individuals’ physical and mental health in the present day as well as in the past during the shift from rural to urban life due to modernization. Finally, the project covers the effects of green spaces on neighborhoods and their ability to instill a sense of pride in the community. This research project illustrates that green spaces positively influence quality of life for individual Parisians, for neighborhood communities, and for the city as a whole.

Field Notes

Premières Impressions
lundi le 10 octobre 2016
14h20 à 15h30
Le Bois de Vincennes

Je suis entrée dans le parc par l’Avenue François Fresneau vers 14 h20. Avant d’entrer, j’ai remarqué qu’il y avait des appartements qui semblaient assez nouveaux près du parc. Il faisait beau et un peu nuageux. Le style du parc était naturel – il y avait beaucoup d’arbres, sentiers, et grandes pelouses, mais pas de parterres, terrains de jeu, ni terrains de sport. Le Lac Daumesnil était un attrait intéressant du parc puisqu’on pouvait louer de petits bateaux pour ramer sur le lac. Au centre du lac se trouvaient deux îles avec un restaurant sur une des îles. La plupart des personnes au parc étaient de jeunes enfants ou des personnes âgées. C’était probablement parce que les autres personnes étaient au travail ou à l’école. Le parc était propre – je n’ai pas vu de déchets. Quelques personnes flânaient dans le parc, mais d’autres qui étaient plus actives couraient ou faisaient du vélo. J’étais surprise de trouver l’Institut bouddhiste dans le parc avec une grande pagode ainsi qu’une statue par un artiste japonais.
Je m’intéresse au lien entre les espaces verts et les classes sociales ; je vais essayer de trouver une connexion entre le nombre ou la qualité des parcs dans des régions traditionnellement plus riches comparé aux parcs dans des régions plus ouvrières. Pour faire cela, je vais analyser la carte et aussi faire une comparaison entre ce parc et Le Bois de Boulogne pour analyser s’il y a de grandes différences entre celui de l’est et celui de l’ouest.

Results

En regardant une carte de Paris, j’ai remarqué que la plupart des espaces verts se situent à la périphérie de la ville. Au cœur de Paris, il y a quelques jardins et petits parcs, mais on doit sortir du centre pour trouver plus de parcs, comme notamment Le Bois de Boulogne à l’ouest et Le Bois de Vincennes à l’est de la métropole. J’ai trouvé intéressant que, dans une si grande ville, les espaces verts ne soient pas très nombreux. Pendant mon séjour, j’ai exploré des parcs et des jardins pour examiner l’importance des espaces verts.

Les espaces verts sont nécessaires pour des raisons de santé pour les individus et les communautés de Paris, ainsi que pour la ville elle-même. Au milieu du 19ème siècle, Napoléon III a décidé de reconstruire Paris pour améliorer la santé de la ville. Il voulait la rendre plus moderne et hygiénique, donc il a engagé des architectes et des ingénieurs pour refaire la ville avec de grandes avenues, un système d’égouts, ainsi que des parcs et des squares. Napoléon III voulait créer une ville plus saine, et les espaces verts ont contribué à ce but en améliorant l’aération de la ville. Ces espaces ouverts ont permis à plus d’air frais et pur de circuler dans la ville bondée. Aujourd’hui encore, les parcs et les jardins influencent la santé de la ville puisqu’ils aident l’aération et ils limitent les niveaux de la pollution urbaine.

Les parcs et les jardins ne sont pas seulement utiles pour la santé de la ville ; ils sont également importants pour la bonne santé mentale des habitants de Paris. Les parcs sont des endroits pour se détendre et trouver un peu de tranquillité au milieu du chaos et du bruit de la ville. Au début de la modernisation, quand beaucoup de personnes sont venues à Paris de la campagne, la transition à la ville était difficile. Les parcs ont pu contribuer à cette transition parce qu’ils ont fourni un peu de la campagne à la ville. Aujourd’hui, il est encore difficile de temps en temps d’habiter dans un endroit où il y a toujours du bruit et pas beaucoup d’espace. Les espaces verts sont comme des oasis pour les habitants de Paris où on peut trouver un peu de calme. Ils sont aussi importants pour encourager les Parisiens d’être actifs. Plusieurs parcs, en particulier ceux qui sont plus grands comme Le Bois de Vincennes et Le Bois de Boulogne, ont des chemins pour courir et faire du vélo et même des petits lacs pour faire du bateau à rames. Ces espaces verts sont un aspect important pour la santé physique et mentale des Parisiens parce qu’ils promeuvent un style de vie actif et ils apportent de la tranquillité à la ville.

Finalement, les espaces verts sont aussi importants pour les communautés et les quartiers de Paris. À travers la ville, dans des quartiers divers, il y a de petits jardins partagés qui construisent la communauté. Par exemple, dans La Goutte d’Or, il y a des jardins établis dans des friches pour les habitants du quartier. Ce sont des endroits pour y rencontrer ses voisins et ils donnent un sens de responsabilité et de fierté aux habitants qui peuvent créer une partie du quartier pour eux-mêmes. Il y a d’autres petits jardins similaires dans d’autres quartiers où on peut jardiner sur le trottoir. Ces jardins sont écologiques parce qu’ils reconstruisent des espaces qui étaient autrefois vides et les remplacent avec de la beauté. Les espaces verts dans les quartiers établissent un sens de la camaraderie et donnent de la fierté aux habitants qui contribuent à la santé des communautés.

En visitant des espaces verts variés à travers Paris, j’ai découvert plusieurs effets positifs qu’ils créent dans la ville, les communautés, et la vie des individus. Au 19ème siècle les parcs et les squares étaient intégrés dans la ville et ils sont devenus des aspects importants pour la santé de Paris. Aujourd’hui, ils restent toujours significatifs pour des raisons environnementales ainsi que pour la santé des individus et pour le sens de communauté dans les quartiers. Et les décisions de créer des espaces verts ne viennent pas seulement du gouvernement, mais bien des citoyens eux-mêmes.