Exploring Père Lachaise

Exploring Père Lachaise

by Abigail Russo

Abstract:

This project traces the ways in which tourism and death are entangled in Paris, France focusing specifically on the Cimetière Père Lachaise located on the East side of the city. Initial observations of the cemetery provoked questions about how death becomes something to be bought and sold, especially in a city with finite space as well as the links between celebrity and death. After secondary observations and some research, the project theorizes that the cemetery formed to simultaneously serve the functions of a park, cemetery and tourist site all of which are mutually beneficial to and have shaped one another.

Cimetière Père Lachaise

10/10/2016

3:56 PM – 5:00 PM

Le Cimetière

Aujourd’hui j’ai visité le Cimetière du Père Lachaise pour analyser le lien entre la mort et le tourisme. L’entrée se situe près de la station Père Lachaise derrière le cimetière. Cette partie du parc est surélevée.  A l’entrée, il y avait beaucoup de personnes qui ont encerclé la carte primaire qui marque les sections du parc et des tombes célèbres. J’ai entendu des personnes qui parlent le français, et l’anglais d’Angleterre.

Immédiatement, j’ai remarqué comment les tombes sont très, très proches l’une de l’autre. J’ai lu qu’il y a une liste d’attente pour obtenir une place dans le cimetière et que les familles doivent payer un loyer pour les corps dans la terre. Si elles ne payent pas, les os sont enlevés. Les tombes que j’ai vues qui sont les plus récentes sont des années 2000, comme 2001 et 2005.

Après nous être éloignés de l’entrée, il n’y avait pas beaucoup de personnes sauf un touriste à occasion (avec des appareils photos DSLR ou des personnes qui cherchent des tombes célèbres) ou une personne qui a visité une tombe. Des signes justes dehors du cimetière identifient le site comme l’espace vert le plus vaste de Paris. J’ai remarqué les arbres qui garnissent le bord des routes. En plus, il y a des signes à l’entrée qui expliquent qu’ils permettent aux fleurs et autres plantes sauvages de pousser.  (Cela me rappelle le Cimetière Hollywood à Richmond, en Virginie, un cimetière crée avec le but de ressembler à un parc.) Sur les tombes, les jeunes plantent des fleurs dans des bacs à fleurs. J’ai noté aussi des fleurs en céramique ou autres fleurs fausses.

Il y a une vaste quantité de tombes qui restent dans des conditions variées. Il y a des petites tombes et des grands mausolées, pour une personne ou une famille. Quelques tombes sont relativement nouvelles mais d’autres semblent très vieilles parce que les métaux rouillent et la mousse les couvre. J’ai noté quelques tombes avec des inscriptions en d’autres langues, comme le japonais, l’espagnol et l’arabe. Un autre élément que j’ai remarqué est les poubelles. Chaque route a quelques poubelles grandes et vertes qui tiennent les plantes qui pourrissent et d’autres déchets. J’ai vu des bancs aussi pour s’asseoir.

Ce cimetière est très calme et silencieux, sauf quand une voiture passe. Nous avons rencontré beaucoup plus de personnes près du crématorium ou il y a aussi des places de parking avec beaucoup de voitures, de camions et de grands mausolées. Un enterrement avait lieu – nous avons vu un groupe de gens qui portaient  des vêtements de cérémonie sombres en dehors du crématorium.

Une tombe célèbre est celle d’Oscar Wilde, près de l’entrée primaire. Elle n’est pas marquée, mais on peut utiliser une carte pour la trouver. En outre, des touristes sont arrivés et partis quand nous l’avons l’observée, qui ont pris des photos et parlé d’Oscar Wilde. Des murs de verre encerclent  la statue de la tombe parce que les jeunes femmes ont embrassé la tombe, ce qui a endommagé la tombe. Les jeunes mettent toujours des fleurs sur la tombe et des lettres avec des citations des œuvres d’Oscar Wilde. En plus, les jeunes en embrassent les murs. Après cela, nous avons quitté le cimetière avec beaucoup d’autres parce qu’il a commencé de pleuvoir.

Maintenant,  je veux explorer plus les liens entre le tourisme et les morts et comment la mort devient une marchandise. L’idée de payer un loyer pour les espaces dans le cimetière est complétement choquante pour moi. J’ai lu aussi que les os peuvent être enlevés si les familles ne paient pas. Je suis curieuse de découvrir d’autres sites qui traitent la mort comme une commodité, peut-être comme les Catacombes. Ma question de recherche est peut-être comment le tourisme influence l’environnement du Père Lachaise. Les poubelles par exemple sont peut-être pour maintenir le parc, pour maintenir un environnement qui attire le tourisme ou pour respecter les morts. Est-ce que le tourisme endommage l’authenticité du cimetière ? Je pense aussi qu’une raison possible des buts multiples du cimetière est le manque d’espaces  verts à Paris alors il fonctionne comme espace vert, cimetière et un endroit pour le tourisme. Ma dernière pensée de cette visite est le lien entre le tourisme et le cimetière est comment le tourisme est un bénéfice pour maintenir les parcs. Si les touristes ou les visiteurs en général s’intéresse à des endroits comme le cimetière,  la mairie peut justifier des dons au parc pour le maintenir.

Comment est-ce que le tourisme influence le Cimetière du Père Lachaise ?

La Cimetière du Père Lachaise est un de quatre cimetières dans la ville de Paris, situé dans l’est. Il était mis en service en 1804 et il exige aujourd’hui comme cimetière mais aussi comme une espace vert et un site du tourisme alors il fonctionne dans trois façons. Actuellement, le cimetière est un site touristique pour voir les célèbres qui sont enterré là comme Jim Morrison, Oscar Wilde et Georges Méliès alors les touristes font un grand impact au parc. En plus, le cimetière est influencé par l’emplacement dans une ville avec l’espace pas disponible. A cause de la  nature du cimetière dans une grand ville, on peut comprendre la mort relié au l’espace. Dans une espace limitée, il est inhérent que la mort est le tourisme vont connecter pour créer un lien aussi entre la mort et le célèbre.

Premièrement, le fait que l’espace est une ressource limité en Paris crée un marché de la mort. Quad j’ai observé le cimetière, j’ai remarqué que tous le tombes sont très proche l’un à l’autre sans d’espace entres les deux. Les seuls espaces qui restent sont dans le grand mausolée. A Père Lachaise, la famille de la mort doit payer un loyer pour maintenir leur tombe et s’ils arrêtent de payer, la mort va être déterrée. En plus, on doit payer pour la tombe et le funèbres alors puisque l’espace est une commodité à Paris, l’état marchandise la mort. L’association de l’argent et de payer pour la mort contribue à la normaliser et banaliser.

Ensuite, l’espace limitée peut créer des problèmes pour une ville comme on peut voir dans l’histoire parisienne. Avant le dix-neuvième siècle, Paris a seulement un cimetière, le Cimetière des Innocents au centre de Paris. Les riches pouvaient payer pour les tombes mais les pauvres étaient déshumaniser avec les enterrements en masse. Le cimetière a contenu les morts de tous autours de Paris a fermée à cause d’usage excessif. Après elle a fermée, la mairie a ouvert quatre cimetières hors de la ville,  parmi Père Lachaise. Le cimetière des Innocences rappelé les parisiens de l’importance de maintenir l’espace d’un cimetière pour la sécurité des citoyens. Il suggère la question de comment la ville peut maintien les cimetières comme Père Lachaise.

Je pense que le tourisme joue un rôle très important dans l’entretien du cimetière avec  les buts multiple de ce cimetière. Le tourisme est un bénéfice parce que beaucoup de touristes de quelques pays comme les Etats-Unis, l’Angleterre, la France et des autres venir pour voir les tombes célèbres des artistes qu’ils se sentent une connexion. A cause de tourisme, la mairie peut justifier les dons et utiliser d’argent pour maintenir le cimetière. Il y a beaucoup de poubelles et quand j’ai visité, j’ai vu des jardiniers qui arrosent les plantes, coupent les herbes et nettoient les tombes en mauvaise conditions. En plus, ce cimetière développe comme un espace vert. Il n’est pas seulement cimetière mais il joue le rôle aussi d’un site de tourisme et un parc dans une ville vaste. En addition des touristes et des familles qui visitent leurs morts, il y a des personnes qui marchent pour regarder la nature dans le parc ou pour s’asseoir sur les bancs dans une espace calme. La fonction comme un espace vert aussi causent la ville de continuer l’entretien.

L’idée de la mort est normalisé et dévalorisée un peu par le cimetière parce que les gens sont une partie d’un parc, pas seulement un cimetière et leurs morts sont marchandise par l’état. Une autre chose que le cimetière veut vendre est l’idée d’être célèbre après la mort par être proche des autres célèbres. Je pense que cette connexion est relié au l’idée des souvenirs de la vie après la mort. Si on devient célèbre, les gens vont le souvenir. En plus, les gens peuvent payer pour les grandes tombes qui semblent les fameuses. J’ai remarqué comment quelques tombes ont l’air des tombes célèbres parce qu’ils sont les plus grands dans le cimetière, mais ils sont des personnes ordinaires avec l’argent. En plus, les tombes célèbres, pour la plupart, n’est pas très grand.  Au mêmes-temps, les touristes qui visitent le cimetière souvent se sentir connecté avec les morts qu’il admire. Quand j’ai observé des touristes aux tombes, comme la tombe de Jim Morrison, ils restent pour cinq ou dix minutes pour être près de la personne morte. En plus, ils laissent quelques choses aux tombes pour montrer leur connexion avec la mort. Par exemple, aux tombes de Jim Morrison et Oscar Wilde, quelques personnes ont laissé des citations de leurs œuvres. A la tombe de George Méliès, beaucoup de personnes ont laissé un dessiné de la lune d’un film fameux fait par Méliès. Tous montent que les touristes qui visitent le cimetière font une connexion personnel avec les personnes mort qui peut-être transcende la normalisation et la marchandisation de la mort.

Le Cimetière du Père Lachaise était créé à cause de l’espace mais sa forme d’aujourd’hui était influencée beaucoup par le tourisme. Le tourisme joue un rôle grand de maintenir le cimetière comme un parc beau et une espace ou les touristes peuvent exprimer une connexion avec les célèbres qu’ils admirent ou ils connaissent. En outre, il reste un parc calme ou les gens peuvent respecter les autres morts qui ont habité à Paris. Si les touristes peuvent coexister et respecter les morts sans sacrifier l’authenticité de Père Lachaise comme par ce cimetière, c’est un bénéfice pour l’entretien.